La conservation des grottes ornées préhistoriques : les raisons dun miracle

Conférence de Monsieur François BOURGES Géologue

18 h salle de cinéma du musée – Vendredi 19 mai 2017

La conservation d’une grotte ornée de peintures préhistoriques est un enjeu important. Ces vestiges qui ont traversé les millénaires constituent aujourd’hui un patrimoine universel qu’il est nécessaire de préserver dans les meilleures conditions.

Après le traumatisme provoqué par la dégradation des peintures de Lascaux, la communauté scientifique met tout en œuvre pour protéger ces sites uniques. Entre confinement et échanges avec l’extérieur, les paramètres climatiques, thermiques et énergétiques sont nombreux et composent un système naturel particulièrement complexe. La connaissance de ces milieux est la condition première pour la bonne conservation de ces vestiges. Elle permet aussi d’identifier les fragilités pour limiter l’impact des actions humaines.

A travers divers exemples de grottes ornées dont celle de Pech Merle, le conférencier présentera les moyens à notre disposition pour identifier et améliorer les conditions de conservation de ces sites qui restent extrêmement fragiles.

François BOURGES, géologue spécialisé en hydrogéologie karstique, dirige un bureau d’étude spécialisé où il se consacre à l’étude du karst et des microclimats des cavités, avec pour objectif la préservation du patrimoine souterrain. Prestataire du Ministère de la culture, il a effectue le suivi climatique de nombreuses grottes ornées, celle de Pech Merle mais aussi celles de Chauvet, Niaux, Gargas, Marsoulas, Mas d’Azil, Mayenne Science…