Des Néandertaliens au fond des grottes: Bruniquel et ses étranges structures bâties

Conférence de Jacques JAUBERT, Professeur à l’Université de Bordeaux

Musée de préhistoire, 18 h, entrée libre.

C’est une découverte qui date depuis bientôt 30 ans mais c’est récemment qu’une datation a pu être réalisée sur ces structures étranges découvertes au fond d’une grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne). La datation obtenue est très précise : elle donne un âge de 176 500 ans pour ces constructions. C’est la date la plus ancienne jamais obtenue sur un vestige en milieu souterrain. Jusque là, les entrées en grotte les plus vieilles correspondent aux peintures de la grotte Chauvet, vers 36 000 ans.

Si cette date donne la preuve indiscutable d’une très ancienne venue dans le milieu souterrain, elle démontre aussi que ces vestiges sont l’œuvre de l’Homme de Néandertal. Et c’est là aussi une première : jusqu’alors on ne savait pas que Néandertal pouvait fréquenter l’univers des grottes profondes.

Quant à savoir ce que signifie, ou ce à quoi a pu servir, ces structures, le mystère demeure. Les études réalisées jusqu’à maintenant ont permis d’effectuer la datation, les premières observations et les relevés tridimensionnels. La suite des opérations de recherche permettra peut être d’approcher la véritable nature de ces vestiges, mais une chose est sûre : cette découverte change encore notre vision de Néandertal !

Jacques JAUBERT est membre du laboratoire Pacea (Bordeaux). Il est spécialisé dans la période du Paléolithique moyen. Il a réalisé plusieurs fouilles en Quercy (La Borde, Coudoulous) et coordonne actuellement l’étude de la grotte ornée de Cussac.